Hydratation et sport

Aussi important que l’alimentation, l’hydratation ne doit pas être négligée et requiert une attention toute particulière.
Elle doit être adaptée avant, pendant et après l’effort afin d’assurer un équilibre hydrique corporel optimal, synonyme de performance.
Déshydratée, la cellule ne peut fonctionner à son plus haut rendement!!! De plus, les récepteurs à l’hydratation de votre corps (qui sont des cellules aussi!), ne peuvent plus envoyer de messages d’alerte! Ainsi, moins on boit… d’eau, plus la sensation de soif est diminuée! A l’inverse, plus on arrive à atteindre un niveau d’hydratation correct (1.5L à 2L par jour minimum), meilleure est la régulation de la prise d’eau!

Avant l’effort

Il s’agit de maintenir un état d’hydratation optimal dans le but de retarder au maximum la survenue d’une déshydratation, sans pour autant augmenter le nombre de mictions. Ingérer pour cela de petites quantités d’eau (150mL à 200mL toutes les 30 minutes, soit l’équivalent d’un verre d’eau) afin d’éviter l’apparition de troubles digestifs. On pourra associer une boisson isotonique spécifique avant l’effort appelée boisson d’attente isotonique.

Pendant l’effort

S’hydrater pendant l’effort est indispensable. Il faut toujours boire à intervalles réguliers, 150 à 200mL toutes les 15 minutes afin de limiter les pertes d’eau des milieux intra- et extracellulaires. Il faut retenir qu’une diminution de 2% du poids corporel entraîne une diminution de la capacité de performance chez l’athlète de 20%.
Ne pas attendre la sensation de soif pour s’hydrater !

Après l’effort

Les pertes sudorales sont généralement supérieures à l’apport hydrique.Les conséquences de cette déshydratation sont multiples : catabolisme favorisé, apparition de crampes et/ou de tendinites favorisée, augmentation du risque de calculs rénaux.
La réhydratation va permettre de réduire le risque de calculs rénaux, favoriser la construction cellulaire et l’élimination des déchets.

Conseil: Privilégiez les eaux les moins minéralisées possibles, type eaux de source, afin d’hydrater « en profondeur » votre organisme et ne pas créer de « surcharge » inutile!

CrossFitement.

Septembre 2019

Les basketteurs Arlésien

CrossFit Arles prend en charge la préparation physique intersaison des basketteurs Arlésien sous l’œil attentif de Emile Vergne.

CrossFit Senior

Raymonde, passionnée de CrossFit depuis huit mois, a même tenté de se qualifier pour les championnats du monde de la discipline, qui débutent jeudi aux États-Unis.
REPORTAGE
C’est l’un des sports en vogue. Le CrossFit, pratique à haute intensité mêlant haltérophilie, gymnastique et musculation, est plébiscité par les adeptes de la salle de sport et les jeunes… mais pas seulement. Raymonde, habitante de l’Allier de 80 ans, a découvert sur le tard cette discipline et la pratique désormais avec assiduité. Au point d’avoir tenté de se qualifié pour les Championnats du monde qui débutent jeudi aux États-Unis…

Deux fois par semaine à la semaine de sport

Raymonde a découvert le CrossFit par sa fille, il y a huit mois. Et depuis, elle ne peut plus s’en passer. Deux fois par semaine, l’octogénaire se rend donc dans la salle de sport de sa commune à Creuzier-le-Vieux, et y enchaîne les levers de poids et les courses fractionnées. « Ça me permet de garder la forme, de la souplesse, de m’apporter un peu de force », explique-t-elle au micro d’Europe 1. « Il faut faire un effort, mais ce n’est pas plus difficile qu’autre chose. »

« Son évolution est impressionnante », témoigne son entraîneur

Et la passionnée s’en sort très bien, à en croire Thomas, son entraîneur, qui n’en revient pas des progrès de son élève. « Son évolution est impressionnante. Elle retrouve une certaine autonomie, des gestes qu’elle ne faisait plus. Elle se met à sauter, à recourir, se met en appui sur les mains », décrit-t-il.

*Source: https://www.europe1.fr/

L’entraînement en été

C’est l’été : les repas entre amis, les apéros tardifs en bord de mer ou piscine sont un plaisir en cette saison. 

Il est facile de se laisser tenter par le verre de trop et lundi à la box le WOD devient vite un supplice. En effet l’alcool entraîne une forte déshydratation ce qui peut amener aux blessures à la fragilisation des tendons et un déséquilibre 

acido-basique . 

Autant de facteurs qui vont nuire à votre progression à votre plaisir de l’entraînement et vous rendre sujet aux blessures. 

Évidemment prendre un verre ou deux est essentiel pour partager de bons moments, mais comme pour tout , les excès ne sont pas compatibles avec le sport.

L’alimentation du sportif

L’alimentation tient une place importante voire déterminante dans la vie des sportifs. En effet c’est le carburant qui nous permet de vivre, récupérer, nous entraîner. 
Cela représente entre 70 et 60% de la performance, vous pouvez vous entraîner aussi dur que vous voulez sans une nutrition adaptée à vos besoins vos résultats seront minimes. 
Dans une société où on vous vend du rapide, gras, sucré à profusion, privilégiez les aliments non transformés, des produits locaux et de saison et bio dans l’idéal. 
Divisez vos apports nutritionnels en plusieurs collations journalière et surtout n’oubliez pas de manger une à deux heures avant votre entraînement. Des glucides en priorité premier carburant du muscle.
Pour tous conseils diététiques n’hésitez pas à questionner les coachs.

Renforcement musculaire

L’intensité du CrossFit te fait peur ?

Les courbatures des premières séances te démotivent ?

Tu as besoin d’avancer à ton rythme ?

CrossFit Arles propose deux cours par semaine de renforcement musculaire, pour commencer en douceur en décomposant chaque mouvement et surtout en s’adaptant au niveau de chacun.

Ces cours permettent également de construire des bases solides pour la suite

https://www.crossfitarles.fr/tarifs/

Le Crossfit prend ses marques à Arles